Bienvenue au Club !

« Voiturettes », « microcars », « motocars » en France, « Kleinwagen » en Allemagne, « bubblecars » au Royaume-Uni ou aux USA, « microcoches » pour les hispanophones…

La discussion sur l’appellation exacte de ces sans-grade de la production automobile est interminable…
Le terme « voiturette » existe depuis que Léon Bollée déposa le nom en 1896 pour un véhicule à trois roues de 800 cc. Le mot « motocar » apparaît en 1946, quand Robert de Rovin présente son véhicule D1 « Motocar » au Salon de l’Auto de la même année. Certainement une contraction de « Moto » et de « Carrossée ». Cette appellation se retrouve dans l’édition de 1956 du Dictionnaire Aristide Quillet : « Terme désignant les voitures automobiles à moteur d’une puissance inférieure à 5cv.  »
Quant au nom « microcar », avant que le constructeur de bateaux Jeanneau ne dépose la marque en 1980, il était déjà utilisé comme terme générique en France, provenant certainement du même mot anglais.

Autottiki, le club des amateurs de microcars des années 50 à 70.
Le club Autottiki : Alain, Régis, François.

Et pour nous, pourquoi avoir créé le Club Autottiki ?

Nous souhaitons regrouper les possesseurs de véhicules à moteur de moins de 500 cm3, trois ou quatre roues, moins de trois mètres de long, moins de quatre portes et construits avant 1982.
Donc même si en Basque, « Autottiki  » signifie « petite voiture », notre association ne concerne pas les voitures sans permis modernes. On pourrait préciser que l’exclusion se détermine par l’arrivée de la motorisation Diesel sur ce type de véhicules.

Voiturettes ? Microcars ? Motocars ?

Qu’importe le dénominateur tant qu’on a l’ivresse !
Trois ou quatre roues ? Monocylindre, bicylindre ? Deux ou trois portes ? Qu’importent les différences tant qu’il s’agit de voitures «ttiki» (petit en basque) et qu’à leur volant, on se sente pousser des ailes !
La passion, le plaisir et l’humour :
C’est avant tout ce qui rassemble, au cœur du Club Autottiki, les amateurs de ces autos pas comme les autres.
Depuis des dizaines d’années, sur les routes de la Côte Basque, François, Régis et Alain jouent avec leurs modèles réduits grandeur nature qui ont pour nom : Messerschmitt KR 200, Velorex, Vespa 400, Isetta, Goggomobil ou encore Mini Comtesse. Le club se veut donc avant tout un lieu d’échanges, de partage et, bien entendu, de passion.
Voilà, pour résumer, si vous en avez une petite et que vous n’osiez pas la montrer, c’est le moment, n’hésitez pas, rejoignez-nous !